L’envol : Pré-visions du ciel

Installation numérique, 18′, 2011
Samuel Bester, Cathryn Boch, Sophie-Charlotte Gautier

« Installation numérique dans l’espace public mêlant le dessin, la vidéo et le son afin d’explorer la notion d’envol dans le rêve. Ce projet est né de notre intérêt commun pour l’univers du rêve où l’être s’affranchit des lois de la physique.

Nous avons recueilli un certain nombre de témoignages de rêveurs ayant développé la possibilité de voler dans leur sommeil. Cette matière, bien réelle, constitue le point de départ du projet.

Complices depuis de nombreuses années (nous étions aux Arts Décoratifs de Strasbourg en même temps), nous souhaitons, chacun avec nos outils de prédilection (le dessin, la vidéo et le son), interpréter, questionner, ces états physiques et mentaux si difficile à imaginer et si délicat à retranscrire.

Chaque rêve évoque en nous des sensations ou des vécus différents, propres à nos histoires et expériences respectives. Le croisement des ces 3 approches donne une matière audiovisuelle riche mais incomplète  : tout comme dans un rêve, il y a toujours une part de mystère où le spectateur/auditeur/lecteur peut s’engouffrer et compléter son propre tableau mental.

Ce travail, conçu en plusieurs modules, a pour vocation d’évoluer à travers le temps, dans des espaces différents, chaque forme se construisant en réponse à la tension d’une autre. »

Samuel Bester, Cathryn Boch, Sophie-Charlotte Gautier

Infos

Durée : 18 mn
Année : 2011
Format : Vidéo HD (16/9 couleur)
Réalisation : Samuel Bester, Cathryn Boch, Sophie-Charlotte Gautier
Texte et voix : Véronique Vassiliou
Image : Samuel Bester
Compositing : Samuel Bester,
Hélène Segura
Son : Sophie-Charlotte Gautier

Production & Partenaires

 

Production : Les Editions du réel, Cumulus
Partenaires : SFT Friche la Belle de mai, les Instants vidéo numériques et poétiques

 

PRESENTATIONS

Festival les Instants vidéo numériques et poétiques (friche la Belle de mai, marseille, 11/2011)

Festival Eclectique campagne (la Chambre d’eau, le favril, 05/2013)

Vous êtes intéressé par cette production ?